14 mai 2016 7'00 stéréo

De passage à Rennes, j'apprends qu'une manifestation contre les violences policières va se dérouler malgré son interdiction. La ville est sur le pied de guerre, les journaux en font des gros titres, les banques se barricadent : entre 400 et 700 casseurs sont annoncés...
Mais impossible pour moi d'être là à 12h, heure du rendez-vous.  Je vais sur l'esplanade Charles de Gaulle, lieu de la manifestation, vers 18h avec l'envie d'enregistrer le paysage sonore de ce moment tendue dont tout le monde parle depuis ce matin.
Rien ne se passe sauf un ce passant (Emmanuel?) qui vient discuter avec moi.

Absurdité volontaire et nécessaire dans cet échange verbal imprévu et improvisé avec un inconnu.
Merci à lui, merci micro.

 

Le marteau sans maître. Photo : christophe Rault

Le marteau sans maître. Photo : christophe Rault