Christophe Rault

Christophe Rault

J'enregistre les sons de la vie puis je les étale sur le sol le plafond les murs.

Après un certain temps les sons questionnent la question du pourquoi.
Il m'arrive alors de m'allonger dessus pour mieux les connaître.

Je découvre parfois une voix que je frotte longtemps pour la faire briller.
Ou je la jette avec d'autres sons  le plus loin possible sans trop réfléchir.

En tombant, ils font beaucoup de bruit et c'est très joli.
Ils leur arrivent d'être discrets comme celui qui frappe à la porte des belles endormies.
Puis les sons matérialisés en phalanges collectives marchent au pas
sur un sol alterné de blanc et de noir.

Mais tous ça n'a aucun rapport avec rien puisque tout est lié.
L'important est de mettre une boîte sur la tête,
puis
avancer avec son nez et mesurer les sons.

 

contact@christopherault.org

Télécharger mon C.V.